Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Offrir un couteau

Offrir un couteau

par dszoliver, le 28/08/2014 à 12:27 - 2037 visites

Bonjour,

D'où vient la tradition de donner une pièce lorsqu'on nous offre un couteau. Que signifie-t-elle ?

Réponse du Guichet du savoir

par gds_se, le 29/08/2014 à 16:13

Bonjour,

Le Livre des superstitions : mythes, croyances et légendes nous apprend que :

Comme pour tous les objets pointus ou tranchants (ciseaux, aiguille, épingle), en offrir un coupe l’amitié ou l’amour à moins de l’« échanger » contre une pièce de monnaie.

On dit que la reine Elizabeth II, ayant reçu diverses pièces d’argenterie dont des couteaux, insista pour donner un half penny en retour.

Pour les auteurs du « Guide de la chance », le couteau, ou toute arme blanche, utilisé régulièrement ou porté souvent sur soi « est un véritable objet de pouvoir ». Le donner, c’est « perdre le pouvoir qu’il représente » sauf si on reçoit une pièce de monnaie. Cette pièce porte bonheur à celui qui l’a reçue mais seulement si elle a « acheté » un couteau ancien ou dont on s’est servi, pour la chasse par exemple. Dans ce cas, la faire percer puis la porter en médaille suffit à attirer « l’argent comme un aimant ».

Attention cependant : donner un couteau dans le seul but de recevoir la pièce amulette est maléfique et rend la pièce sans pouvoir.



On trouve la même interprétation dans le Dictionnaire des superstitions et des croyances :

On n’offre jamais un couteau. Il coupe l’amitié. A moins de recevoir en échange une pièce de monnaie.


Le cercle numismatique picard nous donne d’autres explications :

Pour continuer, les mythes bibliques eux aussi ont leur mot à dire : en effet, dans la bible, le couteau est un outil sacrificiel, un objet sacré servant les desseins de Dieu.

Par exemples :
- Le couteau d'Abraham dans la Genèse : " Abraham tendit la main pour prendre le couteau et immoler son fils ", Genèse, 22-10

- Le glaive du Christ dans l'Apocalypse : "dans sa main droite, il tenait sept étoiles, et de sa bouche sortait un glaive acéré, à deux tranchants", Apocalypse, 1-16).

L’arme blanche est donc, selon la bible, divine et au service de la vérité et du bien. Il s’agit donc d’un objet précieux. Or, de manière symbolique, le couteau représente un objet précieux dont on ne peut se séparer sans contrepartie (cette contrepartie peut très bien être symbolisée par quelque chose que l’on donne en retour comme une pièce de monnaie).

De plus, il y a aussi l’histoire de Vulcain à qui on aurait commandé une épée sans jamais la payer. A partir de ce jour, il demanda à être payé d'avance. Certains pense [sic] que cela symbolise la pièce donnée en échange de l’arme blanche.

Enfin, au Moyen Age, quand une arme blanche était offerte, l’offrant réclamait systématiquement une pièce en échange pour ne pas être tenu pour responsable devant le Tribunal de Dieu des actes qui pourraient être commis avec l'arme dans le futur car le fait de l’offrir pouvait être assimilé à de la complicité ou à un ordre d’action violente vis à vis de celui ou celle qui aurait commis des exactions avec.

Ainsi, en l’échangeant contre une pièce, il « vendait » l’arme d’une certaine façon et était donc considéré comme un marchand : sa responsabilité était sauve.



Bonne journée
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact